Mario, c'est quoi la bannière ABCD ?

La bannière ABCD..., c’est :


A pour APOLITIQUE

Chacun de nous a des sensibilités politiques sans doute différentes. J’ai souhaité que celles -ci ne s’expriment pas au sein du conseil municipal que j’ai voulu apolitique.
Nous sommes au service des mollkirchois quelque soit notre horizon politique.

B pour BILAN

Issus en partie de l’équipe municipale sortante nous pouvons être fiers des actions menées durant ces deux mandats qui ont amélioré le quotidien des habitants.

C pour CORRECTS

Quelque soit l’issue de l’élection, nous serons tous amenés à vivre ensemble. Notre campagne municipale respectera les idées de chacun, d’où qu’elles viennent, y compris de nos collègues d’autres listes.

D pour DELEGATION

Adjoints et conseillers municipaux auront chacune et chacun à s’investir dans la vie municipale et auront de vraies latitudes d’actions et de représentations.

Et pour finir P pour PARITE

Une vraie volonté : un équilibre hommes/femmes, à l’image de la société.

Mario, c'est quoi le Plan Local d'Urbanisme ?

A quoi sert un PLU ?

Un PLU est un outil qui sert à anticiper le développement à long terme de l’urbanisme, de répondre aux besoins et à l’évolution des communes mais aussi des populations.
Il doit assurer l’équilibre entre le développement urbain et l’économie des espaces naturels et agricoles.
Le PLU de Mollkirch en cela est assez exemplaire, reconnu comme tel par les différents services de l’état qui n’ont eu aucune remarque à formuler.
Il convient de lutter ici contre quelques idées reçues.
Il a permis :
  • De réduire les zones urbanisables qui allaient à l’encontre de la préservation de l’espace naturel, préservant ainsi la biodiversité.
  • De sacraliser les zones naturelles existantes, notamment entre Laubenheim et Mollkirch.
  • De conserver et de limiter les hauteurs maximales de constructions des bâtiments afin de ne pas dénaturer le paysage.
  • De prévoir des liaisons douces entre les différents quartiers.
  • De prévoir une zone d’aménagement pour la nouvelle école.
Tout cela sous le regard et le contrôle des Mollkirchois qui ont pu participer à l’enquête publique, émettre leurs remarques, se faire entendre et finalement assister à la présentation du PLU en public.

Se projeter, communiquer, expliquer, œuvrer pour l’intérêt général, c’est là le rôle des élus !

Et ne pas falsifier les faits !
Ainsi l’allongement des rues votées à l’unanimité du Conseil Municipal, y compris par ceux qui s’en émeuvent aujourd’hui, ne fait qu’entériner les conclusions du PLU de zones déjà constructibles au POS (Plan d’Occupation des Sols) des années 80.
La mise en place de voirie rue du Kirchhoff bénéficie aux riverains actuels, les réseaux secs (électricité) ainsi qu’humides (eau et assainissement) seront à la charge des futurs propriétaires (taxe additionnelle).
D’ailleurs la mise en place d’une conduite d’eau dans cette rue permet de faire un bouclage de toute la partie basse du village et faciliterait son approvisionnement en cas de rupture.

Prévoir, Anticiper, Agir, ne restons pas immobiles !

Stéphanie, quelles sont les possibilités d’actions favorables à l’environnement par les élus ?

Actions favorables à l'environnement

Elles ont été nombreuses, et certaines parfois ne sont pas analysées comme telles, alors que leurs impacts sont indiscutables.

Beaucoup ont déjà été mises en place au cours du mandat.
Ainsi, la rénovation du réseau d’eau datant de 1932 a permis de diviser par trois la quantité d’eau perdue dans les fuites et ainsi préserver la ressource.
De même, la déconnection des fosses septiques, souvent vétustes et dysfonctionnantes, rejetant la pollution dans la Magel, a préservé notre environnement.
Nous avons également remplacé tous les lampadaires par de l’éclairage LED, réduisant ainsi la consommation électrique et la pollution lumineuse néfaste aux chauves-souris… soit dit en passant, très friandes de moustiques, ce qui les rend bien sympathiques !
Grâce au PLU, nous avons sanctuarisé les espaces naturels de Mollkirch et réduit les zones urbanisables.
La création de liaisons piétonnes et cyclistes sécurisées permet les déplacements doux (du village à l'abri de bus et de Mollkirch à Laubenheim).
La mise en place d’un commerce (la boulangerie) et un marché hebdomadaire permet aux habitants de s’approvisionner localement, en réduisant leurs déplacements.
Enfin, l’acquisition d’un véhicule électrique et l’installation d’une borne électrique montre la détermination d’une municipalité face à l’enjeu environnemental.


Tant d’actions restent à faire...

Hervé, peux-tu nous parler de la circulation à Mollkirch ?

La circulation à Mollkirch

Mollkirch, de la gare à l’entrée de Grendelbruch s’étend sur près de 7 km.

Le village, étroit par endroit, était bien plus adapté à la circulation des piétons et à la traction animale.

Notre rôle d’élus responsables est de permettre à tous d’être en sécurité dans notre village lors de leurs déplacements quotidiens.

C’est ainsi que nous avons instauré un sens de circulation au Meyerhof afin de prémunir les accidents.

L’aménagement de la sortie du Kohlplatz sur la départementale a sécurisé les habitants de ce quartier.

La mise en place de radars indicatifs et les plateaux aux entrées de village a fortement réduit la vitesse des véhicules.

Enfin, la voie piétonne (et cycliste) entre Laubenheim et Mollkirch, ainsi que celle entre le carrefour de l’église et l’atelier municipal qui permet notamment aux élèves de se rendre en sécurité à l’abri de bus a amélioré le quotidien des habitants.

Il nous reste encore des chantiers à accomplir dans ce sens, notamment les liaisons pédestres inter-quartiers et vers la gare.

Tania, pourquoi envisager la construction d'une nouvelle école ?

Pourquoi une nouvelle école ?

On ne se lève pas le matin en se disant : "Tiens ! Et si on construisait une nouvelle école ! ".

C’est un processus long, une maturation, de la réflexion, de la compilation d’études et de dossiers, de la concertation avec les différents acteurs : enseignants, parents d’élèves et élus.
C'est un travail démocratique car un tel projet engage la commune dans le long terme.

Il y 10 ans, la commune consciente de l’état de l’école, alertée par les parents et les enseignants, a décidé de rénover le bâtiment.
La réglementation PMR (Personnes à Mobilité Réduite) s’imposait à la collectivité.
En 2012, le Conseil Municipal à l’unanimité a voté l’assistance du CAUE (Conseil, à l’Architecture, l’Urbanisme et l’Environnement) pour étudier la rénovation.
Une cellule regroupant des élus, les parents d’élèves et les enseignants ont planché sur ce projet.
Plusieurs versions ont été étudiées et présentées au Conseil Municipal.

En 2014, le coût élevé de la réhabilitation-extension et les problèmes non résolus par cette opération interrogent la commune (réduction de la taille de la cour, nuisances durant les 2 ans de travaux, location d’une école temporaire, problème d’évacuation sécurité, danger de circulation pour la dépose des enfants, départementale à traverser ou à longer pour aller au périscolaire, à l’aire de jeu, au city stade et à la salle des fêtes).

La construction neuve est envisagée. Le coût calculé par le CAUE est équivalent à la rénovation.

Dès lors il fallait passer différentes étapes.

2016 : vote à l’unanimité de la volonté d’achat de foncier pour l’école.
2017 : vote à l’unanimité du PLU qui précise la localisation de l’équipement de collectivité.
2018 : réactivation de la cellule ECOLE (parents d’élèves, enseignants, élus) pour retravailler le projet avec le CAUE.
2019 : Définition du projet. Faut-il augmenter les capacités d’accueil périscolaire ?
Mise en veille du projet avant les élections municipales pour laisser les électeurs et les nouveaux élus décider.




Objectifs du nouvel ensemble :

  • Accueil des enfants et des enseignants dans des locaux dignes et pédagogiques.
  • Ouvert sur la nature, économe en fonctionnement et écologique.
  • Sécuriser les déplacements des enfants et l’évacuation aux normes.
  • De plain-pied pour faciliter l’accueil de tous et faciliter la sécurité.
  • Accueillir la bibliothèque dont les enfants sont les premiers usagers.
  • Permettre à tous les habitants l’accès aisé de la bibliothèque.
  • Bénéficier du parking de l’église pour sécuriser la dépose des enfants.
  • Profiter de la proximité directe du city stade et de l’aire de jeu.
  • Profiter de la proximité du périscolaire existant.
  • Créer un vrai centre village autour du noyau école-bibliothèque-périscolaire-mairie-boulangerie-église.
SANS AUGMENTER LES IMPÔTS ET LA CHARGE FINANCIERE DE LA COMMUNE

Marc, quel est le rôle d'un élu local ?

Le conseiller municipal

Représente les citoyens de la commune et répond à leurs besoins.
Il élit le maire et les adjoints.
L'élu doit également répondre aux besoins de la collectivité en matière d'équipements, de circulation, d'état civil, d'urbanisme, de sécurité et d'organisation sociale.
Il vote le budget, donne les orientations budgétaires et approuve les comptes en fin d'exercice.
Il décide des travaux communaux à réaliser et aide au développement économique de la commune.
Il gère le patrimoine communal.
Il est élu dans le but d'agir pour l'intérêt de tous.

Le maire

Est élu par les conseillers municipaux lors de la première séance du conseil municipal qui suit les élections municipales.
Il représente l'Etat dans la commune.
Il est chargé de la gestion des intérêts communaux et met en œuvre les décisions du conseil municipal.
Il est également chef du personnel communal et autorité de police municipale.

L'adjoint au maire

Est élu par les conseillers municipaux au cours de la même séance du conseil municipal.
Il détient ses pouvoirs par délégation du maire ou lorsque celui est empêché.

Mario, quels sont les moyens dont dispose la commune pour répondre aux besoins de la collectivité ?

Anne-Hélène, raconte-nous la 1ère journée citoyenne de Mollkirch...

Une journée citoyenne...

...c’est l’occasion de devenir acteur de son village, en réalisant ensemble de petits ou grands travaux tout en profitant de ce moment pour se retrouver ou se découvrir entre villageois. Et il n’y a pas d’âge pour y participer, pas d’aptitudes requises, juste l’envie de s’impliquer dans une citoyenneté active.

Le 11 mai dernier a eu lieu la 1ère journée citoyenne de Mollkirch, qui a réuni plus d’une trentaine de mollkirchois.
Cette journée était axée autour de 4 activités, à savoir :
· Plantation des fleurs
· Nettoyage du mobilier de la salle polyvalente
· Travaux d’aménagement au cimetière
· Opération ramassage des déchets dans les rues et alentours

Libre à chacun de choisir son groupe en fonction de son envie ou de ses capacités physiques.
Une matinée qui s’est conclue par un repas partagé entre bénévoles pour finir de faire connaissance.
Une occasion de mettre en pratique le vivre ensemble en alliant l’utile à l’agréable et qui mérite d’être renouvelée.

Stéphanie, quels bénéfices les bénévoles tirent-ils de leurs actions ?

Être bénévole signifie être citoyen ACTIF. Ce type d'engagement consiste en effet à consacrer du temps, gracieusement, pour le bon fonctionnement d'une organisation.

Le milieu associatif peut être un lien de développement de diverses compétences. Celles-ci se mêlent, se conjuguent, et se transforment en une expérience nouvelle. Ainsi l'activité bénévole apporte des éléments de développement personnel pour ceux qui la pratiquent.

L'activité associative a une fonction d'intégration sociale. L'espace associatif constitue en effet un lieu propice aux échanges et aux partages. Selon les cas, les bénévoles nouent de nouveaux liens d'amitié, ils élargissent leur cercle de relations dans le village, ils apprennent à connaître et à apprécier des personnes qu'ils n'auraient probablement pas côtoyées autrement.

Le bénévole acquière des compétences dans ses activités et est capable de les utiliser et de les adapter aux diverses situations rencontrées.

J'ai lu que le fait d'être bénévole a des effets positifs sur le bien-être et que ces personnes présentent effectivement un surcroît d’enthousiasme, de confiance et d’optimisme par rapport au reste de la population. Je suis assez de cet avis.

Nous savons au niveau associatif, que le bénévole apprend à travailler en équipe, à collaborer et à monter des projets.

N'est-ce pas ce que nous demandons à un élu municipal ?

Tania, Pourquoi une nouvelle école ?

Mollkirch accueille actuellement 85 élèves dans son école... Le bâtiment sur 3 étages, daté et devenu vétuste, manque d'infrastructures : salle d'évolution ou préau, et les toilettes sont à l'extérieur. La sortie des enfants donne directement sur la route. Une seule sortie d'évacuation en cas d'incendie hormis les fenêtres !

Aujourd'hui nous insistons sur la SECURITE des enfants... En effet, le lieu choisi pour accueillir nos écoliers dans de bonnes conditions est bel et bien stratégique : à côté du city stade et du terrain de jeux pour les activités sportives, en face du périscolaire. Une salle de gymnastique sur place et une bibliothèque intramuros. Tout au même endroit. Finis les trajets à travers le village pour aller au périscolaire ou à la salle des fêtes, fini le stationnement sauvage pour récupérer les enfants. Il faut comprendre que la sécurité et le bien-être des enfants sont mis en avant.

Les enfants seront déposés à 8h à l'école et récupérés à 18h au plus tard sans devoir sortir du périmètre piétonnier. Cette nouvelle école se voudra saine grâce à l'utilisation de matériaux écologiques. De plain-pied, elle se verra doté d'un grand préau, d'une cour et d'un jardin pédagogique... Et sera aux normes anti-intrusion ! Nous voulons permettre à nos enfants d'étudier dans un environnement propice à la découverte et l'apprentissage.

Anne-Hélène, ton expérience de parent d’élève ?

Parents primo-accédants, lorsque l’on devient mollkirchois, le meilleur moyen de s’intégrer à l’ambiance du village se fait via l’école à qui l’on confie ses enfants. Le parvis de l’école devient alors un lieu de rencontres et d’échanges où les parents en profitent pour discuter et les enfants pour grapiller quelques minutes de jeux avec leurs copains. Mais quid des allées et venues des voitures, marches arrière, créneaux et autres manœuvres ?

Je rêve d’une sortie d’école plus sereine où nos enfants pourraient profiter en toute sécurité de ces quelques minutes volées à leurs parents. Une sortie d’école où l’on pourrait se garer aisément et qui ne serait plus source de stress.

La nouvelle implantation de l’école permettrait aux parents, nourrices et enseignants d’accéder plus facilement à l’école, de se garer sans difficulté tout en laissant la route libre aux habitants du Meyerhof.

L’action sociale à Mollkirch...

Est essentiellement portée par le Centre Communal d’Action Sociale, plus connu sous son sigle : CCAS. Il a un budget bien distinct de celui de la commune.
Il met en œuvre la politique sociale déterminée par les élus locaux. Composé de membres élus par le conseil municipal d'une part et, de membres citoyens volontaires, d'autre part.
Il développe des activités et missions visant à assister et soutenir les populations concernées telles que les personnes handicapées, les familles en difficulté, les personnes âgées ou les enfants.
Le CCAS supporte financièrement et techniquement certaines actions sociales dont l’intérêt va directement aux habitants de la commune.

Les enfants…

Ainsi, à Mollkirch, chaque nouveau-né reçoit un cadeau de naissance.
Les élèves ont la joie d’assister à un spectacle de Noël, financé conjointement avec la commune.
Certaines sorties scolaires sont subventionnées par le CCAS.
A Pâques, une grande chasse aux œufs est organisée au terrain de jeux.

Les aînés…

Les missions du CCAS pour nos séniors sont nombreuses.
Festives : c’est le CCAS qui organise la fête de Noël avec son repas et ses cadeaux.
De solidarité : les personnes seules et/ou fragiles sont épaulées. Notamment en été, durant les périodes de canicule ou lorsque la boulangerie est fermée, le CCAS assure le portage de pain aux personnes qui ne peuvent sortir de chez elles. Cela concerne une demi-douzaine de citoyens à Mollkirch.

Audrey, bénévole à la bibliothèque de Mollkirch

Une citation : "Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut" - Cicéron

L'équipe des bénévoles de la bibliothèque accueille toutes les personnes le souhaitant 4 fois par semaine, les scolaires ont également leur créneau le lundi matin afin que leur visite soit l'occasion d'un temps privilégié de lecture.

Chaque mois, les nouveautés en romans, BD ou encore documentaires viennent alimenter nos rayons, sans compter les échanges réguliers d'une partie de notre fond avec celui de la bibliothèque départementale.

Un constat : les personnes âgées et à mobilité réduite ne sont pas en mesure de profiter de la bibliothèque, étant donné sa localisation au-dessus de la boulangerie. De temps à autre, ce sont des membres de la famille qui viennent choisir les lectures pour leurs proches ne pouvant pas accéder à la bibliothèque.

Il est donc nécessaire aujourd'hui de rétablir un accès à la culture pour tous en donnant la possibilité à tous les habitants de profiter d'un local adapté. Il faut également encourager le travail des bénévoles qui se mobilisent toute l'année pour faire perdurer la bibliothèque.